Comment prendre les côtes de sa cuisine

La prise de mesure de votre pièce est primordiale et essentielle pour la poursuite de votre projet. C'est un moment clé qui doit être pris avec sérieux et rigueur car il influence la conception par les différentes possibilités offertes.

Que votre pièce soit fermée ou ouverte, le principe reste le même.

Par quoi commencer ?

Pour reproduire une pièce déjà aménagée, faites abstraction de tout ce qui s'y trouve, en vous concentrant sur les parties fixes, qui resteront dans la pièce. Les murs, portes, fenêtres mais aussi les appareils fixes comme les radiateurs, chaudière, compteur d'eau ou électrique, etc...

Posséder le plan d'architecte de votre maison ou appartement est un plus, il vous permettra de voir d'emblée la forme de votre pièce, mais il est préférable de redessiner la pièce vous même, et d'y placer les mesures que vous prendrez.

Dans le cas d'un logement en construction, ce plan sera la seule référence. Pour une construction individuelle, les constructeurs fournissent généralement un plan à l'échelle. Pour un appartement, exigez du promoteur qu'il vous en fournisse un, car ça n'est pas toujours le cas


Matériel nécessaire :

- Un mètre à ruban (5 mètres de préférence)
- Feuille quadrillée ( téléchargeable ici)

Première étape : Le dessin

Il ne s'agit pas de faire un dessin à l'échelle mais de respecter les proportions.

Tracer la forme de votre pièce. Pas de côtes pour l'instant, respectez seulement les proportions tant que possible.

L'astuce de Cuisine-Expert:
Un bon moyen pour comprendre la forme de votre pièce est de regarder votre plafond. Sa surface devrait être identique à celle de votre sol, sauf quelques exceptions comme un plafond rampant ou mansardé.


Deuxième étapes : Les contraintes

Les ouvertures font partie des contraintes, avec les écoulements, les radiateurs...et même si vous ne meublez pas toute la pièce, ne soyez pas avare en prise de mesure. Il vaut mieux plus que pas assez !

Placez les ouvertures (exemple : portes, fenêtre, passe-plats) en indiquant leur sens d'ouverture.

Positionnez les éventuels appareils fixes (exemple : radiateur, chaudière...).


Troisième étapes : La longueur totale des murs

Indiquez la longueur des murs en mesurant chaque pan d’un angle à l’autre, sans tenir compte des ouvertures ou appareils fixes. Ces distances vous serviront plus tard de vérificateur.


Quatrième étapes : Mesurer les ouvertures et leurs emplacements

Mesurez les ouvertures ainsi que leur position sur le mur.
Pour le positionnement, il faut mesurer la distance entre l'angle du mur et le bord de l'ouverture. Ensuite l'ouverture, puis de nouveau l'autre distance du bord de l'ouverture jusqu'à l'autre angle. Poursuivez en parcourant le tour de votre pièce.

L'astuce de Cuisine-Expert:
Même si vous ne meublez pas toute votre pièce, n'hésitez pas à prendre toutes les mesures. Nombreuses sont les personnes qui achètent de nouveaux meubles dans un second temps.


Comment Mesurer les ouvertures ?

Mesurez toujours la longueur et la hauteur d'une ouverture avec son huisserie (partie fixe d'une ouverture). Si l'ouverture possède des chants plats il faut également le prendre en compte. Pour les fenêtres ou tout autre ouverte du même type, mesurez l'allège (distance entre le sol et l'habillage de l'ouverture).


Exemple de contrainte fixe

Pour les éléments fixes tels que chaudière ou radiateur, il convient de bien prendre la longeur, profondeur et hauteur de chaque élément.


Placer l'écoulement d'eau.

Il est possible de déplacer l'écoulement d'eau dans la pièce. Le plus difficile est de changer l'évacuation de la pièce surtout en appartement.
C'est cette évacuation de pièce qu'il faut noter.

Il faut donc vérifier où elle se trouve et quelques fois passer la tête sous l'évier pour regarder, dans le sol ou dans le mur, où part cet écoulement.
Prenons deux exemples classiques avec un évier placé sous la fenêtre :

1er cas, tout est sous la fenêtre, l'évacuation de la pièce se fait à l'aplomb de l'écoulement de l'évier. Il faut donc prendre la position de la plomberie comme si c'était un élément fixe (longueur totale et profondeur).

2ème cas : L'écoulement de l'évier longe le mur pour rejoindre l'évacuation qui se situe à gauche. C'est cette côte qu'il faut noter sur le plan, celle de l'évacuation de la pièce. N'hésitez pas à indiquer la totalité de la longueur. En effet, il est parfois nécessaire de prévoir d'avancer les meubles bas afin qu'ils ne tapent pas dans la plomberie

L'emplacement connu, vous aurez tout loisir, durant la conception de votre cuisine, de placer votre évier où bon vous semble. Il suffira d'envisager alors son raccordement ultérieurement.

Procédez de même pour l'évacuation de hotte si elle est existante. Cette dernière devient une contrainte car elle conditionne l'emplacement de la cuisson, sauf si vous la condamnez ou en refaites une autre ! Vérifier aussi de ne pas avoir oublié une côte. Il suffit d'additionner la longueur de l'ouverture ou de l'appareil fixe puis les distances et vous devez obtenir la longueur totale du mur.
Enfin, il vous faudra prendre la côte des angles de votre cuisine, surtout si votre conception à la forme d'un "L". Pour cela, rendez vous à cette page afin de pouvoir déterminer l'angle au plus juste, et facilement.

Retrouver l'intégralité de cette article au format PDF à télécharger ici